Google Search suivra t’il le même modèle que Google Shopping ?

Je me posais déjà la question mais quand je vois les résultats fournis par une étude d’Advanced Web Ranking, je vais finir par le croire… Et si les résultats de la partie recherche Web de Google devenaient tous sponsorisés ? Après tout, quand on voit ce qu’Adwords rapporte à Google, financièrement on comprendrait très bien que la firme américaine applique son modèle Shopping sur le Search classique…

Google liens sponsorisés

Google : liens sponsorisés

La recherche Web Google : le naturel artificiel

Si l’on se penche sur l’évolution de l’interface de la recherche web Google, plus on avance dans le temps et plus les résultats sponsorisés sont présents. Aujourd’hui, certaines requêtes présentent une première page de résultats avec plus de 50% de liens sponsorisés ! L’image ci-contre montre la présence de ces liens sur la requête « chaussures homme ». Entre les liens Adwords en haut de page et sur la colonne de droite, les produits Google Shopping, on a ici (sans scroller) 11 liens sponsorisés pour seulement 5 liens « naturels »… Il faut noter aussi que l’intégration est soignée : fini le background de couleur pour repérer les liens Adwords… Désormais tous les résultats ont le même visuel et on a juste une petite pastille jaune pour indiquer que le lien a été sponsorisé. Mais combien de temps cette pastille va rester ?

Ceci dit on ne peut pas reprocher à Google de faire fleurir son business, comme toute bonne entreprise de ce monde : j’ai un service, il est demandé, je le vends, j’améliore sa rentabilité. Encore une fois je n’ai aucun soucis avec cette logique.

Page de recherche : taux de clic avec ou sans pub

Même si je n’ai aucun problème avec le fait que Google veuille accroître ses revenus, il y a quelques choses qu’il faut noter. Toutes ces intégrations de liens sponsorisés ne sont bien entendu pas sans conséquence pour les sites classés naturellement. Advanced Web Ranking et plus particulièrement sa page www.advancedwebranking.com/ctrstudy/ nous présente les résultats d’une étude sur le taux de clic dans les résultats de recherche Google.

Tout d’abord, on va s’intéresser au CTR avec et sans pub.

Google CTR avec ou sans pub

Google CTR avec ou sans pub (image : www.advancedwebranking.com/ctrstudy/)

Comme on peut le voir, si votre site est placé en première position sur une requête, vous aurez un CTR moyen de 34%. Seulement, si sur cette requête se trouve des liens sponsorisés, en réalité votre CTR sera en moyenne de 20%… Et pour détailler un peu cette différence de CTR, regardons les cas où il y a 1, 2 ou 3 annonces en haut de page :

CTR Google avec pubs

CTR Google avec pubs (image : www.advancedwebranking.com/ctrstudy/)

Le graphique parle de lui même, le CTR pour un site en première position passe de 34% sans pub à 15% s’il y a 3 annonces ! C’est 50% du trafic naturel de la première position qui est capté par les publicités en haut de page… On peut le dire, 3 liens Adwords en haut de page prennent la place de 3 liens naturels ! Et là il y a même une réflexion très intéressante d’un point de vue SEO ! Une 3ème place sur une requête sans liens Adwords amène autant de trafic qu’une 1ère place avec 3 liens sponsorisés ! A méditer !

L’outil d’Advanced Web Ranking met aussi en avant les CTR en fonction des appareils (ordinateur/mobile), des requêtes marques et hors marque… Plein de données intéressantes dont il va falloir suivre l’évolution dans les mois qui viennent !

Google Shopping : du gratuit au sponsorisé via Adwords

Je parlais du modèle Google Shopping, mais on n’est pas loin d’être sur la même logique avec la recherche Web de Google… A vitesse moindre bien entendu.

Officiellement lancé au Etats-Unis en 2002, il arrive en France en 2010. Le comparateur de prix était complétement gratuit au début. La firme américaine se rémunérait uniquement avec les annonces Adwords qui se trouvaient sur le côté des pages de recherche. Via un compte validé sur la plateforme, il suffisait simplement d’uploader son flux de produits, et le trafic arrivait sur son site. La première année, il y avait beaucoup plus de petits marchands que de grosses enseignes. Il faut avouer que le comparateur de prix était vraiment un « bon plan » : j’ai vu certaines campagnes de clients ramener en moyenne 5000 visites par mois avec un taux de transformation autour des 2% (juste en envoyant bêtement le catalogue de produits). Puis le 31 mai 2012, Google lance la monétisation du service. Il est désormais possible de sponsoriser les produits en reliant notre compte Shopping à Adwords. Le principe est le même que pour les annonces classiques, on fixe un CPC pour un produit ou un groupe de produits. Et ce qui s’est ensuite passé est tout à fait logique… Tout le monde a sponsorisé ses produits, et les visites ramenées par des produits qui n’avaient pas de CPC ont sans arrêt diminué. Pour reprendre l’exemple d’un des clients que j’ai cité au dessus, les statistiques de trafic et de vente sont restées identiques jusqu’en janvier 2013. Cependant depuis février 2013, sur les produits sans enchère, le client ne récupérait plus que 200 ou 300 visites avec un taux de transformation plafonnant à 0,30%. Je ne vous cache pas que vu le manque à gagner, il est de suite passé aux produits sponsorisés.

Attention, je ne dis pas que Google Shopping est une arnaque ou quelque chose de ce genre, loin de moi cette idée. C’est un apporteur de trafic et de chiffre d’affaire très intéressant, et non négligeable pour tout ecommerçant pouvant déposer ses produits dessus. Seulement avant il était terriblement rentable, aujourd’hui il l’est moins. Et comme tous les autres comparateurs de prix finalement, il est devenu en fait un comparateur de publicité… J’entends par là que c’est la plus forte offre qui va présenter son produit en premier dans le tri par défaut. Il y a d’autres critères que le CPC qui rentre en jeu bien entendu, mais bon… Cela reste tout de même un levier très intéressant, cependant il faut se creuser un peu plus la cervelle qu’avant.

Sponsoring dans les pages de recherche : jusqu’où ira Google ?

La présence des liens sponsorisés sera de plus en plus importante dans les années à venir, ce n’est pas bien difficile à deviner. L’intégration de ces liens sera elle bien travaillée.

Mais jusqu’où tout ceci ira ? Est-ce que le modèle de Google Shopping s’appliquera à la recherche Web Google pour nous présenter uniquement des liens sponsorisés ? Dans ce cas, comment la recherche se présentera t-elle ? Avec un index commercial et un naturel ? N’ayant pas de boule de cristal, tout ceci ne reste que pure spéculation. Mais pour être franc, cela me parait tout de même tout à fait possible à terme ! N’oublions pas que sur certaines requêtes, comme celle que j’ai évoqué ci-dessus (« chaussures homme ») 50% du travail est déjà effectué.

Si cela se produit, la page de recherche Google ne sera plus celle d’un moteur de recherche, mais celle d’un service de publicité à la demande…

L’avenir s’annonce mouvementé pour le SEO ! Je ne dis pas qu’il est mort, mais il sera de moins en moins rentable… En tous cas je pense sincèrement qu’il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier, et même si le SEO est votre principal apport de chiffre, ne négligez pas les autres canaux car la donne pourrait bien changer ! Et cela se fera petit à petit à contrario des mises à jour de notre très cher algo :) En tout cas le SEA prend clairement le pas sur le SEO.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.